Vous cherchez des pros
près de chez vous ?

Qu’est-ce qu’un terrain viabilisé ?

Qu’est-ce qu’un terrain viabilisé ? thumbnail

Un terrain doit être viabilisé pour qu’il soit apte à recevoir un logement. En effet, la maison ou le bâtiment qui sera construit sur ce terrain doit être connecté aux réseaux d’eau, d’électricité, du gaz, du téléphone et du tout à l’égout. La viabilisation est à faire dès l’obtention du permis de construire et il convient pour cela de suivre des procédures bien précises et de se mettre en contact avec les fournisseurs.

a

a

a

Demander le certificat d’urbanisme à la mairie

Il est à remarquer tout d’abord que la viabilisation ne concerne que les terrains constructibles indiqués dans le Plan Local d’Urbanisme, disponibles auprès de la mairie. Pour viabiliser un terrain, le propriétaire doit tout d’abord demander le certificat d’urbanisme à la mairie. Ce certificat est utile dans la mesure où il indique les différents réseaux publics situés à proximité du terrain. C’est donc à partir de ce document que le propriétaire entame les diverses démarches auprès des fournisseurs d’eau, d’électricité et de gaz. Ce document donne également des précisions sur les éventuelles taxes à payer (PRE ou TLE) pour pouvoir entamer les travaux.

Un terrain relié au réseau d’eau potable

Le raccordement au réseau d’eau doit être validé par la mairie. Pour ce faire, le propriétaire doit adresser une demande à la mairie qui délivre par la suite une autorisation pour ouvrir des tranchées. Le propriétaire doit aussi faire une demande auprès du fournisseur qui envoie un technicien pour faire un devis des travaux. Les travaux commencent réellement lorsque le propriétaire s’acquitte du montant indiqué dans ce devis. Le coût du raccordement à l’eau se situe entre 800 et 1 000 € sauf si la construction est très éloignée du réseau.

Un terrain branché au réseau d’électricité

L’électricité est indispensable dans toute construction destinée au logement. Le propriétaire doit faire une demande auprès de ERDF ou du fournisseur local si ERDF ne dessert pas la zone. ERDF envoie ensuite un technicien pour évaluer le coût des travaux dans les 10 jours suivant la demande. Le propriétaire doit s’acquitter de ce montant, qui varie de 1 000 à 1300 € pour que le fournisseur puisse entamer les travaux.

Un terrain raccordé au réseau de gaz

La procédure à suivre est la même que pour le raccordement à l’électricité, mais cette fois-ci le propriétaire devra s’adresser à Gaz réseau Distribution France (GrDF). Un devis est ensuite établi par un technicien du fournisseur et si le propriétaire l’accepte, il devra le retourner avec un chèque correspondant au montant de l’acompte des travaux. Le prix se situe entre 330 € et 1 000 € en fonction de l’éloignement du terrain par rapport au réseau existant. Si cet éloignement excède 30 m, le fournisseur considère qu’il s’agit d’une extension du réseau et non plus d’un simple branchement. Il demande alors un surplus de 100 € par mètre creusé.

Un terrain raccordé au tout à l’égout

Le terrain doit être raccordé au tout à l’égout si le réseau est situé sous une voie publique et qu’il est accessible. Le propriétaire doit faire appel à un professionnel pour réaliser les travaux qui s’imposent. Le prix dépend du devis établi par le professionnel choisi, mais généralement il varie de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d’euros en fonction de nombreux paramètres tels la situation du terrain par rapport au réseau et sa configuration. Il est conseillé de vérifier si la commune d’implantation offre des subventions pour ces travaux ou si des taxes et des redevances sont à payer.




Pour votre fosse septique (prix de la fosse septique, prix de la vidange d’une fosse septique) le site  fosseseptique.fr vous trouvera la meilleur entreprise pour votre fosse septique.


Powered by Viabilisation.net