Vous cherchez des pros
près de chez vous ?

Principe d’assainissement autonome

Principe d’assainissement autonome thumbnail

Pour viabiliser un terrain, de nombreuses démarches sont nécessaires et la plupart s’effectuent après l’obtention du permis de construire. Les procédures de viabilisation consistent à demander un certificat d’urbanisme pré-opérationnel auprès de la mairie. Ensuite, il faudra effectuer le raccordement en eau et la mise en place du réseau d’assainissement. Enfin, il est nécessaire d’intégrer la maison au réseau électrique et de gaz par des demandes de raccordement auprès des différents établissements concernés.

a

À propos de l’assainissement

Les procédés de mise en place de réseau d’assainissement et les démarches à suivre sont similaires à celles de raccordement en eau et il est nécessaire d’effectuer une demande de certificat d’urbanisation auprès de la mairie pour l’autorisation de réalisation des travaux.

L’assainissement consiste à assurer l’évacuation des eaux usées d’une habitation pour éviter la pollution de l’eau au sein de la localité. Les travaux d’assainissement concernent donc la collecte d’eau pluviale, le traitement et le rejet des déchets liquides de provenance domestique comme le WC, la douche, la machine à laver, etc.

Principe d’assainissement individuel

Un assainissement non collectif est un traitement d’eau usée domestique. Ce principe doit être appliqué dans le cas où la structure de l’habitation n’est pas connectée au réseau d’assainissement collectif.

Il est constitué par une petite station d’épuration à domicile. Son fonctionnement est comparable à une installation collective sur le plan de traitement des eaux. L’assainissement individuel suit plusieurs étapes, de même façon que l’assainissement collectif, pour le traitement et l’évacuation d’eaux usées.

Voici quelques étapes d’un assainissement autonome :

  • La première étape concerne la récolte des eaux usées. Tous les appareils ménagers sont raccordés à des canalisations afin de diriger les effluents produits par le foyer vers le système de prétraitement. Cette canalisation doit être plus ou moins large, afin d’évacuer plus rapidement les eaux usées.
  • La seconde étape est le traitement dans une fosse toutes eaux. C’est un dispositif qui reçoit les flux des eaux rejetées et les eaux vannes des toilettes. Cette fosse a pour fonction de filtrer la matière solide et les graisses par décantation ou flottement. Elle peut aussi liquéfier les boues, grâce à un système anaérobie (abri de l’air). Au cas où la fosse toutes eaux serait un peu éloignée du logement, il est nécessaire d’installer un bac dégraisseur pour le dégraissage des eaux ménagères.
  • La dernière étape est la purification par la micro-station d’épuration. C’est un appareil permettant le traitement complet des eaux usées. Il comporte un ou plusieurs modules compartimentés qui purifient l’eau ménagère, soit par des filtres comme le filtre à laine de roche, les sables, la zéolithe, soit à l’aide de boue activée.



Pour votre fosse septique (prix de la fosse septique, prix de la vidange d’une fosse septique) le site  fosseseptique.fr vous trouvera la meilleur entreprise pour votre fosse septique.


Powered by Viabilisation.net